Exposition universelle de 1900, beaux-arts de 1889 à 1900 (Éd.1900) PDF

Exposition universelle de 1900, beaux-arts de 1889 à 1900 (Éd.1900) PDF article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. La Compagnie française du cristal Daum est une cristallerie fondée en 1878 à Nancy, en Lorraine, en France par les frères Daum.


Exposition universelle de 1900, catalogue officiel illustré de l’exposition décennale des beaux-arts de 1889 à 1900
Date de l’édition originale : 1900

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Bitche, vend son étude et opte pour la France. En 1878, il y associe son fils Auguste, mais, il ne connaît pas les premiers succès de l’entreprise. Devant la mauvaise santé financière de la verrerie, Auguste, qui suivait une formation de juriste, se voit obligé d’en prendre la tête, après qu’elle a été rachetée pour la sauver de la faillite. Antonin commence par embellir les services de table courants. Familiarisé avec les techniques du verre de par sa formation, il oriente la production vers la création artistique.

Les deux frères préparent, entre 1889 et 1891, la mise sur pied d’un département artistique qui est confié à Antonin. Antonin commence avec quelques modèles simples pour continuer rapidement avec la gravure à l’acide, puis, en passant à des modèles utilisant les techniques de gravure à la roue, de verres à deux ou trois couches. Jacques Grüber est le premier artiste de la verrerie. Recruté en 1893, on lui confie la création de pièces en vue de figurer à l’exposition universelle de Chicago de 1893.

Ce fut le premier grand succès qui propulsa Daum dans le cercle fermé des industries d’art. Les Daum y gagnent la participation à l’exposition de Nancy en 1894. Une école de dessin est créée, en 1897, à l’intérieur de l’entreprise qui forme ainsi ses propres décorateurs et graveurs. Henri Bergé y est maître décorateur, c’est le deuxième artiste de l’entreprise. Il aura à ses côtés Émile Writz à partir de 1898. La consécration de l’aventure arrive lorsque le premier grand prix pour la verrerie d’art de l’exposition universelle de 1900 est décerné à Daum et à Gallé.

En 1901, les statuts de l’École de Nancy sont officiellement posés. Gallé est l’homme à l’origine de ce regroupement et en devient président. Antonin est également une des personnalités de la chambre de commerce de Nancy. Jean meurt en 1916, Henri est gérant comme son père. Paul est diplômé de l’Institut de physique et chimie de Nancy, il prendra progressivement la place d’Antonin.

Les Daum assurent après 1918, l’adaptation de l’entreprise aux nouvelles conditions de production, soucieux d’y maintenir qualité, techniques et orientations esthétiques plus qu’utilitaires. De gauche à droite : Louis Sencert gendre d’Auguste, Antonin Daum, Marguerite Daum, au fond la lampe églantine, fonds Famille Daum. L’entreprise continue de participer aux grandes expositions : Barcelone en 1923, Exposition internationale des Arts déco à Paris en 1925, Exposition coloniale à Paris en 1931. Dans les années 1920, Paul oriente la production vers l’Art déco devant la perte d’intérêt du public pour l’Art nouveau. La demande est importante et l’entreprise prospère.

Elle ouvre une deuxième cristallerie Belle-Étoile à Croismare, en 1925, dont Paul est le directeur. Elle fournit de la verrerie blanche, des boules, de la fantaisie signée Lorrain. Après la Seconde Guerre mondiale, le cristal prend une place prépondérante, sous la direction d’Henri et de Michel Daum. Paris, met au point la fabrication d’un cristal particulièrement transparent et brillant. Ce nouveau cristal favorise la création de pièces aux formes épaisses et souples, et à l’aspect lumineux. Rachetée majoritairement en 2000 par Axa Private Equity et le Crédit agricole et l’orfèvre Tétard Frères, maison fondée en 1880.

This entry was posted in Informatique et Internet. Bookmark the permalink.