Etudes celtiques, numéro 20 – 1 – 1983 PDF

Norme classique : Totas las personas naisson lieuras e egalas en dignitat e en drèit. Son dotadas de razon e de consciéncia mas lor chau agir entre guessas dinc un eime de frairessa. Ta etudes celtiques, numéro 20 – 1 – 1983 PDF proussouna neisson lieura moé parira pà dïnessà mai dret. Son charjada de razou moé de cousiensà ma lhu fau arjî entremeî lha bei n’eime de freiressà.


Norme mistralienne : Toutos las persounos naissou lieuros e egalos en dinhitat e en drèit. Sou doutados de razou e de counsciéncio, mas lour chau agi entre guessos dinc un eime de frairesso. Le terme  langue d’Auvergne  est par ailleurs utilisé au Moyen Âge par l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem pour désigner l’une des huit premières  provinces  de l’Ordre située au centre de la France comprenant entre autres l’Auvergne. Langue auvergnate en Europe selon Pierre Bonnaud et Karl-Heinz Reichel. Aire linguistique maximale de l’auvergnat à l’époque contemporaine.

Superposition à l’échelle communale des différentes propositions de l’étendue géographique de l’auvergnat selon les différents chercheurs. Deux avis sont proposés par les chercheurs quant à la position structurale de l’idiome auvergnat. Les différents dialectes de l’occitan ou langue d’oc. La partie auvergnate est celle présentant l’étendue géographique qui fait consensus parmi les spécialistes. Premièrement, il appuie en partie son argumentation sur la géohistoire. Bonnaud, entre lignes rouge et orange. Roux, extension au Sud jusqu’à la ligne verte continue.

L’auvergnat tel que défini par Frédéric Mistral correspond à l’Auvergne historique. L’auvergnat groupé avec le limousin dans la classification de Jules Ronjat. Aires géographiques simplifiées des nuances dialectales de l’auvergnat d’après P. Aire géographique de la langue auvergnate selon Karl-Heinz Reichel. L’auvergnat groupé avec le limousin dans la classification de Jacques Allières.

Les deux ensembles en question sont eux-mêmes subdivisés en dialectes. Ainsi l’auvergnat méridional comprend le Cantalés, les vellaves septentrional et méridional, et l’yssingelais, ce dernier étant de transition avec le francoprovençal. La délimitation avec le limousin fait aussi débat. Abréviations : fr français frp francoprovençal lg languedocien lm limousin m marchois va vivaro-alpin. Jean Roux, à la suite de R. Simone Escoffier pour la partie Est du département. Dans l’ordre de lecture graphie classique et écriture auvergnate.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.