Du Paganisme au Christianisme l’Exemple de Chypre PDF

Même s’il y désigne toujours ceux qui ne sont pas chrétiens, son acception y est cependant ambiguë. Le paganisme est ainsi, dans du Paganisme au Christianisme l’Exemple de Chypre PDF’antiquité tardive, une attitude combattue par des chrétiens puis par les autorités, mais elle n’est revendiquée par personne. 18 mois, quelques heures avant son dernier souffle, elle fut baptisée. L’épitaphe évoque ensuite la douleur des parents et l’inhumation par un prêtre dans un lieu où reposaient des martyrs.


L’île de Chypre fut la première région romaine à être christianisée, en 45. Les IVe et Ve siècles font partie autant de l’histoire romaine que byzantine et constituent une époque typique de transition. L’acheminement de l’imperium romain vers l’empire byzantin fut progressif, et la paix constantinienne n’a pas signifié la victoire du christianisme sur le paganisme. La nouvelle religion devait faire face aux anciennes croyances encore très fortes.

Marius Victorinus est le premier auteur chrétien à employer le terme paganus en son sens nouveau. Grecs  sont les anciens philosophes dont les œuvres sont à la base de toute éducation littéraire. Marius Victorinus identifie ainsi les païens aux hommes unanimement reconnus comme comptant parmi les plus savants de l’histoire. Isidore de Séville reprendra cette idée en proposant une étymologie fantaisiste du terme païen. Il affirme que paganus vient du grec pagos, comme dans Aréopage.

Le nom pagos aurait ainsi, selon Isidore, désigné les habitants d’Athènes. Orose considère tout simplement que les païens sont des paysans. L’origine du terme paganus est sujette à polémique. Pour certains, paganus signifiait  civil , pour d’autres,  paysan . Paganus fonctionne toujours en rapport d’opposition à l’idée d’association, de collectivité, de communauté, et c’est à travers cela qu’il faut chercher l’origine du sens médiéval de païen. D’ailleurs, le paganisme n’était pas spécifiquement rural et il est resté longtemps bien ancré dans les villes et fort répandu dans les élites intellectuelles.

Il y a tendance actuellement à confondre volontairement ou involontairement le  paganisme  ou religion des Gentils avec diverses tendances religieuses hétéroclites actuelles. Le paganisme réel, dont parlaient les pères de l’Église, désignait les grandes religions des Romains et des Grecs, pas très différentes de l’Hindouisme actuel. On peut néanmoins noter que la  religion des Gentils , se résumait à la vision qu’avaient les juifs et les premiers chrétiens des religions des  Autres . Ce qui recouvrait essentiellement à cette époque les religions grecque, romaine et égyptienne.

This entry was posted in Fantasy et Terreur. Bookmark the permalink.