Du matérialisme phrénologique PDF

Son fondateur est Franz Joseph Gall. Cette conception, bien ancrée dans son temps, est un exemple du matérialisme phrénologique PDF méthode expérimentée biaisée dans le cadre de l’étude de l’histoire de la médecine.


Du matérialisme phrénologique / par L. Moreau
Date de l’édition originale : 1843

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Cette théorie localise les fonctions cérébrales dans des régions précises du cerveau. Or le développement du cerveau influe sur la forme du crâne. Gall en eut l’intuition en observant les bosses que nous avons tous au niveau de la voûte crânienne. En fait, elles se forment au moment de la petite enfance, en fonction de la façon dont l’enfant est couché.

Il s’attacha à valider scientifiquement son hypothèse, en constituant notamment une collection de centaines de bustes en plâtre, moulés directement sur des sujets particuliers : microcéphales,  idiots , etc. Ses élèves et lui-même proposèrent des séries statistiques pour corréler les traits de caractère à la forme de la voûte crânienne, fondant une discipline baptisée  crânioscopie . En 1820, George Combe est parmi les fondateurs de la Phrenological Society of Edinburgh. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. 1840, le mouvement phrénologique français commence à frayer avec le spiritualisme, le magnétisme animal et la métaphysique. Une grande partie des collections de Gall est la propriété de la Société nationale de médecine de Lyon, et est exposée au musée Testut-Latarjet d’anatomie de Lyon. Certes, la phrénologie est une erreur dans son ensemble, mais la contribution de Gall à la physiologie nerveuse a été de premier ordre.

Cela illustre d’ailleurs la réalité de la science, qui tâtonne par hypothèses, lesquelles peuvent à tout moment être affirmées ou infirmées, selon le principe cher à Popper. La phrénologie a eu de grandes répercussions sur les personnages du romantisme et particulièrement sur les longues descriptions balzaciennes où l’on retrouve les traits de caractère associé à leurs traits phrénologiques. Il faut également retenir de la phrénologie qu’elle ouvrit la voie à la psychiatrie moderne, en ancrant l’esprit dans le corps. La mémoire populaire en a également conservé la trace avec des expressions comme  avoir la bosse des maths  ou  la bosse du commerce . Spurzheim, Observations sur la phrénologie, Éditions L’Harmattan, 2005, p. 1, Paris, Méquignon-Marvis, Libraire-éditeur, 1825, 2e éd. Anatomie et physiologie du système nerveux en général, et du cerveau en particulier : Avec des observations sur la possibilité de reconnoitre plusieurs dispositions intellectuelles et morales de l’homme et des animaux par la configuration de leurs têtes, vol.

Marc Renneville, Le langage des crânes. Serge Nicolas, Histoire de la psychologie française, In Press, 2002, p. Michael Hagner, Des cerveaux de génie: une histoire de la recherche sur les cerveaux d’élite, Les Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2008, p. Marc Renneville,  Le criminel-né de Cesare Lombroso : imposture ou réalité ?

This entry was posted in Cuisine et Vins. Bookmark the permalink.