Djamel Tatah PDF

Djamel Tatah’s refined paintings reveal the way in which humanity can assert itself as a presence in the world. From reality, ordinary life and world events, the djamel Tatah PDF paints life-size figures which seem to be suspended in time, set in unspecified places and caught up in a world of silence. Reinterpreting solitude as virtue, Tatah intends to surpass reality, experimenting with colour, light and line to explore his feelings of being part of the world.


Djamel Tatah, né en 1959, a fait ses études à l’école des Beaux-Arts de Saint-Etienne de 1981 à 1986. Au cours de son séjour à Marseille en 1989, il a défini l’essentiel de son dispositif de création et s’est engagé dans la réalisation de grands formats et de polyptiques. Son dispositif de création associe la technique ancienne de la peinture à la cire, la photographie, puis la numérisation des images qu’il explore dès 1994. Chaque composition est exécutée d’une façon identique. Il réalise des photographies de ses proches qu’il utilise comme banque d’images pour composer ses tableaux sur ordinateur. Le dessin est alors projeté ou agrandi sur la toile. L’artiste met en scène des figures humaines grandeur nature, vidées de leur chair et de leur volumétrie, dans des espaces colorés géométriques et plans. Silencieux et suspendus dans le temps, les marcheurs, les gisants, les hittistes sont les motifs que l’artiste rejoue de tableaux en tableaux autour des thèmes de la vie urbaine, de la guerre, de la suspension ou de la chute.

My painting is silent, and imposing silence on all the chaos of life is almost like making a political statement. Born in 1959, the Franco-Algerian artist studied in France at the Ecole des Beaux-Arts de Saint-Etienne from 1981 to 1986. He has taught at the Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris since 2008. He lives and works near Avignon in France. Djamel Tatah is represented by Ben Brown Fine Arts in London and Jérôme Poggi in Paris. Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Islam, c’est aussi notre histoire !

Walls and Margins », Fondation Art Barjeel, Sharjah, E. Djamel Tatah fait sonner les couleurs. A la collection Lambert à Avignon, un dialogue avec d’autres artistes met en lumière un langage pictural unique », Le Monde, december 18. Modern and contemporary art of the arab world and Iran », éd. Creux de l’Enfer Contemporary Art Center, Thiers.

Painting People, The State of the Art, Charlotte Mullins, Ed. Annick Geille, Le Figaro Littéraire, March 31. Djamel Tatah, Paris Musées and Actes Sud, Paris. Djamel Tatah, Paris Musées, Actes Sud, Paris. Le Journal des arts, May 3 – 16.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.