Désirs, passions et spiritualité : l’unité de l’être PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Le ba, au-delà de la mort, exerce toutes les fonctions : manger, boire, se rafraîchir sous un arbre, copuler, effectuer tous les types de déplacement. Selon Valéry Sanfo,  nous pouvons considérer le ka comme correspondant au corps doublé éthéré, le ba au désirs, passions et spiritualité : l’unité de l’être PDF astral, le chu au corps mental supérieur ou corps causal.


Origine dans l’hindouisme : les corps subtils. L’expression linga-sharîra désigne, en fait, de façon plus générale, le  corps subtil . Oui, c’est par lui qu’est remplie l’enveloppe d’énergie vitale. Et ce Soi possède également la forme humaine, calquée sur celle de l’enveloppe d’énergie vitale. Les âmes, lors de l’initiation ou à la mort, traversent les sphères célestes et, à chaque passage, elles revêtent, comme une tunique, la vertu de cette sphère ou bien elles perdent ce vêtement. La faculté nutritive, ou  âme nutritive , est la capacité d’assimiler les éléments extérieurs. Il admet trois constituants dans l’être humain : le corps, le véhicule, l’âme.

Paracelse admet, au plus simple, une triade : corps élémentaire, corps astral, esprit. L’homme a deux corps : l’un qui lui vient des Éléments, et l’autre qui est issu de la nature sidérale. L’expression  corps astral  est utilisée par l’occultiste Stanislas de Guaita dans ses ouvrages. Les anciens hermétistes nommaient ce principe corps formateur ou corps astral et c’est à lui qu’ils attribuaient cette conservation et cet entretien des formes de l’organisme.

En matière de syncrétisme, on ne peut faire mieux. La portion du corps astral qui dépasse le corps est généralement appelé  aura astrale . Cette aura forme une sorte de nuage ovoïde multicolore plus ou moins lumineux. Pour l’anthroposophe Rudolf Steiner, le corps astral est perçu par la conscience clairvoyante comme un corps de lumière psycho-spirituelle formant une aura autour du corps matériel. L’existence du corps astral serait attestée par le sommeil profond sans rêve. Les passes magnétiques, les séances d’hypnose permettraient de séparer le corps astral du corps physique.

Quand des saints se trouvent, dit-on, en deux lieux à la fois, il y aurait le corps physique en un lieu, le corps astral en un autre. Lors de l’expérience de décorporation, ou Out-of-Body-Experience, le corps astral se détacherait et vivrait une vie autonome. Voici le témoignage de Mollie Fancher, de New York :  Je tombe en extase, je sors de moi-même, je vais deci delà, et je vois beaucoup de choses. Parfois j’entre dans une maison, je regarde la disposition des pièces, mais je n’aperçois personne. Les psychiatres restent en désaccord sur cette interprétation. Pour Paracelse,  si l’on affirme avoir vu le défunt en personne, ce n’est pas la vérité.

This entry was posted in Religions et Spiritualités. Bookmark the permalink.