Dénis de mémoire PDF

Association créée en 1997 pour dénoncer les stéréotypes qui enferment filles et garçons dans des comportements attendus, pour promouvoir la parité politique et professionnelle, pour lutter contre les violences morales, psychiques et physiques faites aux femmes parce que femmes et favoriser la solidarité entre les femmes de France, d’Europe, du monde. Regards de Femmes a obtenu en 2009 la reconnaissance en tant qu’ONG avec statut spécial au Conseil Economique et Social de l’ONU. Charte de Regards de Dénis de mémoire PDF à envoyer signée pour adhérer. Lire l’intervention « ATELIER : Etat de droit et lutte contre les discriminations » .


L’attitude du parti communiste, du pacte germano-soviétique à l’invasion de l’URSS, en juin 1941, demeure un sujet de controverse à cause des mensonges accumulés par le PC sur son activité durant la première année de l’Occupation. Pierre Daix montre que les avancées des études historiques sur le sujet rouvrent bien des blessures restées à vif, et qui touchent à la mémoire des étudiants communistes, tel Claude Lalet, organisateur de la première manifestation contre l’occupant nazi, le 8 novembre 1940, et à celle des combattants de l’Organisation spéciale, l’OS, dont il faisait partie. Prolongeant sa réflexion sur les dénis de la mémoire et leurs rapports avec l’histoire, l’auteur analyse ce qu’il appelle « les deux négationnismes » : celui qui nia la terreur communiste – des procès de Moscou aux crimes des Khmers rouges – et celui qui nie encore aujourd’hui l’extermination des Juifs par les nazis. « L’intérêt renouvelé pour l’ensemble de ces problèmes, écrit-il, ajouté à une plus rigoureuse exploitation des archives disponibles et au recul par rapport au XXe siècle montrent que nous entrons dans une nouvelle période, enfin libérée des « enjeux mémoriels » de générations qui disparaissent »

Lire la note de synthèse . Regards de Femmes construit une plateforme numérique de sensibilisation des Etats et d’information des populations sur l’importance de l’état civil. 15 juin à la Métropole de Lyon, 20 rue du lac de 9h00 à 17h30. Nous avons le plaisir de vous inviter au colloque. Vous pouvez, si vous le souhaitez, participer également au cocktail déjeunatoire.

Dans le monde, 1 enfant sur 3 n’est pas déclaré à la naissance, c’est-à-dire au moins 65 millions d’enfants par an. Plus d’1 milliard de personnes n’ont pas d’identité juridique. Regards de femmes est engagée pour alerter sur ce déni du droit humain le plus absolu, fondement de toutes les inégalités et exclusions. Comment peut-on lutter contre la pauvreté, la non-scolarisation des enfants, l’absence d’accès aux programmes de santé, les mariages d’enfants, la traite et les trafics si l’on n’existe pas légalement ? La plateforme a pour objectif de promouvoir les mécanismes de facilitation d’enregistrement des naissances en présentant des actions mises en œuvre dans des zones rurales, des zones de conflit ou concernant des minorités ethniques. Cette conférence marque l’engagement en faveur de la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes et de l’autonomisation économique des femmes.

Nous les femmes, sommes organisées, parlons avec vigueur des défis à surmonter, des succès réalisés. Voici le programme de la conférence. La conférence sera suivie les 3 et 4 novembre de l’Assemblée générale du Réseau francophone pour l’égalité femmes-hommes, forum de dialogue et de collaboration internationale fédérant les actions et expertises de la société civile francophone dans le domaine de l’égalité entre les femmes et les hommes. Par ses actions auprès des populations, des gouvernements et des organisations intergouvernementales, le Réseau contribue à renforcer le plaidoyer de la Francophonie en faveur de l’égalité et permet de mieux faire entendre la voix des femmes au sein de l’espace francophone et sur la scène internationale. Consultez le compte rendu sur le site de Partagider. Deux événements essentiels pour les droits des femmes à l’ONU : le 25 octobre devant l’Assemblé Générale et le 27 octobre au Conseil de Sécurité. Le rapport établi par la Rapporteuse spéciale dans le domaine des droits culturels, Mme Karima Bennoune, sera présenté à l’Assemblée générale des Nations Unies à New York le mercredi 25 octobre.

La Rapporteuse spéciale alerte sur la menace que font peser sur les droits culturels les diverses formes de fondamentalisme religieux et d’extrémisme politique. La France préside ce mois-ci le Conseil de Sécurité et organise un débat Femmes, paix et sécurité le 27 octobre. Les différentes résolutions signées depuis 2000 pour la participation significative des femmes dans la résolution des conflits, les efforts humanitaires, les processus de paix, la consolidation de paix sont loin d’être effectives. La Paix ne peut se faire sans l’implication et les voix des femmes dans les programmes de reconstruction et de réconciliation. Elles doivent être appelées à siéger à la table des négociations à tous les niveaux de prise de décisions, y compris sur les processus électoraux et politiques. Regards de femmes a signé avec 391 ONG de 98 pays une lettre ouverte exhortant tous les États Membres à prioriser l’égalité des genres et les droits des femmes et à appuyer la société civile féminine ainsi que les femmes défenseuses de droits humains.

This entry was posted in Etudes supérieures. Bookmark the permalink.