Correspondance : Tome 1, Versailles (1767-1787) PDF

Cette correspondance : Tome 1, Versailles (1767-1787) PDF est en semi-protection longue. Selon le témoignage de ses contemporains, il était, au piano comme au violon, un virtuose.


On reconnaît généralement qu’il a porté à un point de perfection le concerto, la symphonie, et la sonate, qui devinrent après lui les principales formes de la musique classique, et qu’il fut l’un des plus grands maîtres de l’opéra. Son succès ne s’est jamais démenti. Maison natale de Mozart devenue un musée sur la vie du compositeur. Mozart enfant, huile anonyme de 1763, probablement due à Pietro Antonio Lorenzoni. Wolfgang est le cadet de sept enfants. Il est baptisé le lendemain de sa naissance dans une chapelle de la cathédrale Saint-Rupert de Salzbourg.

Mais on ne le voit jamais signer Amadeus si on dépouille la correspondance. Ce prénom ne sera employé qu’après sa mort. Ses facultés déconcertent son entourage, et incitent son père à lui apprendre le clavecin dès sa cinquième année. Le jeune Mozart apprend par la suite le violon, l’orgue et la composition. Mozart ne reçoit pas d’autre éducation que celle de son père.

Articles détaillés : Tournée européenne de la famille Mozart et Mozart en Italie. Entre 1762 et 1766, le jeune Mozart entreprend le Grand Tour lors d’un long périple musical avec son père, employé par le prince-archevêque Schrattenbach, ainsi qu’avec sa sœur aînée Maria-Anna qu’il appelle Nannerl. Dans ses exhibitions, le jeune Mozart démontre ses qualités exceptionnelles de virtuose non seulement au clavecin, et plus tard au pianoforte, mais aussi au violon et à l’orgue. Il lui sera d’ailleurs proposé à Versailles un emploi de musicien à l’orgue qu’il n’acceptera pas.

Mozart recherchera en vain un emploi de chef d’orchestre, kapellmeister, à Vienne. Le 16 décembre 1771, le prince-archevêque Schrattenbach décède. Le Prince-archevêque Colloredo devient son nouvel employeur. Portrait de Mozart par Lange et, selon sa femme Constance, le plus ressemblant de Mozart.

This entry was posted in Etudes supérieures. Bookmark the permalink.