Conférences pratiques sur l’alimentation des nourrissons PDF

Le présent article traite essentiellement du cas de la surpopulation humaine. Le chiffre entre parenthèses indique l’année à laquelle le seuil du conférences pratiques sur l’alimentation des nourrissons PDF d’êtres humains est atteint.


Conférences pratiques sur l’alimentation des nourrissons (2e édition revue et augmentée) / par le Dr P. Nobécourt,… ; préface par M. le professeur Hutinel
Date de l’édition originale : 1914

Ce livre est la reproduction fidèle d une uvre publiée avant 1920 et fait partie d une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l opportunité d accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les uvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

La paléodémographie étudie les comportements et les structures des populations préhistoriques. Elle a permis par exemple d’évaluer la population totale d’Homo ergaster, qui vivait en Afrique entre – 1,8 et 1 million d’années avant notre ère, au maximum à 200 000 individus. L’économie de la société paléolithique est celle de chasseurs-cueilleurs. Selon la théorie de la catastrophe de Toba, une gigantesque éruption volcanique a modifié l’histoire de l’évolution humaine par une réduction sévère de la population il y a environ 74 000 ans : la population mondiale aurait été réduite à 15 000 individus. La révolution néolithique, après la fin de la dernière glaciation, il y a 12 000 ans, entraîne une explosion démographique grâce à l’invention de l’agriculture. Les estimations de la population totale de l’Europe à l’époque de Charlemagne sont floues, mais elle est évaluée entre 25 et 30 millions, dont 15 millions en France carolingienne.

Europe était, selon certains avis, surpeuplée. L’Angleterre était passée d’environ un million d’habitants en 1086 à une fourchette de 5 à 7 millions. La Révolution industrielle a entrainé, du fait de l’augmentation du niveau de vie et des progrès de la médecine, une baisse de la mortalité, et par conséquent une croissance de la population dont le taux s’accélère progressivement. La croissance démographique est très inégalement répartie : le tableau ci-contre montre que les taux les plus élevés concernent les pays qui ont amorcé leur transition démographique le plus tardivement, alors que ceux qui l’ont commencée les premiers ont des taux de croissance faibles, voire négatifs. Population mondiale : 3 scénarios d’évolution 1800-2100 des Nations unies.

NB : L’échelle verticale est logarithmique, ce qui atténue visuellement l’augmentation rapide que ces chiffres représentent. 2050, l’immigration internationale nette vers l’Europe est estimée à 32 millions. La situation antérieure était une situation d’équilibre, caractérisée par un fort taux de natalité et un fort taux de mortalité, ce qui résultait en un accroissement naturel proche de zéro en moyenne. L’accroissement naturel est donc fort, ce qui signifie une croissance rapide de la population.

Seconde phase de transition : la mortalité continue à baisser, mais plus lentement, et la natalité se met elle aussi à décroître par un changement des mœurs adaptés aux précédents progrès. Le maximum de l’accroissement naturel est atteint au début de cette deuxième phase. Les premiers pays à avoir connu la transition démographique sont les pays européens, en premier lieu la Grande-Bretagne, berceau de la révolution industrielle. La durée de la transition est variable selon les pays. Par exemple, elle a duré un siècle et demi en Suède ou en Angleterre alors que la Corée du Sud l’a réalisée en 50 ans. 6 pays : Suède, Angleterre et Pays de Galles, Japon, Taïwan, Égypte et Mexique. Article détaillé : Histoire du concept de surpopulation.

Les préoccupations au sujet de la surpopulation sont anciennes. Un nombre important ne peut admettre l’ordre : quand il y a trop de citoyens, ils échappent au contrôle, les gens ne se connaissent pas, ce qui favorise la criminalité. Assurément il suffit de jeter les yeux sur l’univers pour reconnaître qu’il devient de jour en jour plus riche et plus peuplé qu’autrefois. Tout au long de l’histoire, les populations ont grandi lentement malgré des taux de natalité élevés, du fait des coupes claires infligés aux populations par les guerres, les pestes et la forte mortalité infantile. Les mercantilistes soutenaient au contraire qu’une population nombreuse était une forme de richesse, qui rendait possible la création de plus vastes marchés et armées. Marx, la surpopulation relative provient du fait que la production capitaliste n’a pas pour but premier de satisfaire les besoins sociaux existants, encore moins d’employer la main-d’œuvre disponible. Son but propre et en fait unique est la valorisation du capital, l’accroissement de la valeur-capital engagée dans la production par la formation d’une plus-value, et son accumulation, par capitalisation de cette plus-value.

The population Bomb de l’écrivain américain Paul R. Ehrlich, biologiste, écologue et démographe : cet ouvrage paru en 1968, dont le sous-titre est : « Contrôle des naissances ou course vers le néant ? Les choses que nous faisons à la planète ne sont pas agressives et ne représentent pas non plus une menace géophysiologique, tant que nous ne les faisons pas à grande échelle. Un slogan comme  la seule pollution, c’est la population  désigne une implacable réalité. Même avec un milliard d’humains, il serait encore possible de limiter ces pollutions. Mais vu notre nombre — près de sept milliards — et notre mode de vie actuel, elles sont intolérables.

Dans une longue série de conférences de 1969 aux années 2000, le professeur Albert Allen Bartlett explique que la croissance ne peut pas être  durable , car une évolution exponentielle se heurte inéluctablement à des limites physiques. Il combattait le courant de pensée cornucopien qui prêche une croyance en la capacité illimitée du progrès technique à résoudre tous les problèmes, représenté en particulier par Julian Lincoln Simon. Il étudie plusieurs civilisations qui se sont effondrées après avoir épuisé toutes les ressources de leur environnement, ainsi que d’autres qui ont réussi à éviter le pire en adoptant des pratiques respectueuses de l’environnement ou en s’appuyant sur les échanges avec l’extérieur. De nos jours, certains scientifiques soutiennent encore qu’il n’y a pas de problème de surpopulation pour notre planète, s’appuyant sur les prévisions des Nations unies dont certains scénarios prévoient un plateau à partir de 2050 dans la courbe d’évolution de la population mondiale. On peut noter que cette prise de position occulte complètement les problèmes environnementaux. Le philosophe Michel Onfray remarque :  La géostratégie, la démographie, l’histoire passent pour des disciplines réactionnaires parce qu’elles disent ce qui est, ce qui a été et ce qui sera, alors que l’idéologie libérale qui domine, aussi bien sous Sarkozy que sous Hollande, préfère ce qui devrait être et communie dans ses fictions.

Des estimations très divergentes ont été proposées pour la capacité de charge de l’espèce humaine sur la planète. Dans une étude intitulée Nourriture, Terres, Population et l’économie U. 1,7 Terre pour disposer des services écologiques dont nous avons besoin chaque année. Des critiques ont été émises sur les simplifications et sur les méthodes statistiques utilisées pour le calcul de l’Empreinte écologique. Cependant, si les estimations de rendement étaient ajustées pour des niveaux durables de production, les valeurs de rendement seraient plus basses, donc le dépassement estimé par la méthode de l’empreinte écologique serait encore plus élevé.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.