Comme par hasard ! : Coïncidences et loi des séries… PDF

Le mot se comme par hasard ! : Coïncidences et loi des séries… PDF de nouvelles significations, et notamment de celle de  danger . Déjà perceptible dans le mot  hasardeux , ce nouveau sens est devenu le noyau sémantique de l’anglais  hazard .


Si on tient compte du point de vue déterministe des sciences de la nature, tout phénomène a une cause déterministe. Ce genre de système est appelé chaotique. Sont également parfois considérés comme  hasardeux  les systèmes dynamiques dont le niveau de complexité est tel que l’esprit humain ne peut en déterminer le devenir. On voit que dans les deux derniers cas, la notion de hasard dépend de l’information disponible à la personne qui juge du caractère « hasardeux » d’une situation donnée. L’apparition de l’Humanité est-elle due au hasard ?

En théorie des probabilités et en statistique, on parle de variables aléatoires, c’est-à-dire de distributions de probabilité. Dans les matrices aléatoires, les nombres rangés en ligne et colonnes sont tirés au hasard. Les sciences exactes sont celles qui cherchent à réduire le plus l’effet de hasard. En informatique, le terme  hasard  peut paraître assez incongru, mais lorsque l’on parle de  hasard , on veut surtout parler de génération de nombres  pseudo-aléatoires  : la logique qui les sous-tend est supposée suffisamment éloignée du problème où on les injecte pour ne pas se distinguer d’une suite  réellement  aléatoire. En mathématiques, les décimales de pi n’ont rien d’aléatoire, mais la distribution des chiffres ou des groupes consécutifs de N chiffres de ses décimales ont cependant les caractéristiques d’un phénomène aléatoire. En théorie algorithmique de l’information, la notion de  suite aléatoire  possède des définitions précises. Les systèmes chaotiques et hasardeux régissent un grand nombre de phénomènes naturels.

En physique, des phénomènes sont représentés comme des aléas. C’est le cas, par exemple, en mécanique quantique ou en théorie cinétique des gaz. Ce sera un garçon ou une fille ? Plus on considère un grand nombre d’expériences ou des échantillons importants, plus on réduit l’effet de hasard. En termes mathématiques, ces résultats sont donnés par la loi des grands nombres, par exemple. En d’autres termes, pour Aristote, le hasard ne peut provenir que du hasard.

This entry was posted in Beaux livres. Bookmark the permalink.