Clinique du sport et des pratiques physiques PDF

Cet article clinique du sport et des pratiques physiques PDF une ébauche concernant la médecine et le sport. Dorando Pietri après son arrivée au marathon des JO de Londres, en 1908.


Longtemps réservé au mouvement olympique, la représentation traditionnelle du sport est celle du goût de l’effort, du dépassement de soi, autrement dit de la performance.

Cet ouvrage s’inscrit dans la continuité de deux journées d’études, organisées par l’équipe de recherche ACCORPS de la faculté du sport de Nancy, associée aux Archives Henri Poincaré, UMR 7117 – CNRS, autour du thème émergeant : Sport, Santé et Soin.

Au-delà d’une légitimation idiosyncrasique de différentes formes de pratiques sportives, cet ouvrage propose une clinique du sport et des pratiques physiques. La dimension transdisciplinaire de ces travaux autorise une lecture complémentaire des rôles et des fonctions que peuvent revêtir les pratiques physiques pour un sujet holistique : physiologique, anatomique, psychologique, philosophique ou sociale.

Stéphane ABADIE, Allocataire de recherche à l’Université Nancy 2, doctorant en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, faculté du sport de Nancy – Université Henri Poincaré, membre de l’équipe de recherche ACCORPS et des Archives H. Poincaré – LHSP, UMR 7117, CNRS – et spécialiste des problématiques d’addiction à la pratique sportive en psychologie clinique.

La médecine du sport ou médecine sportive est la médecine spécialisée dans la prévention, le diagnostic et le traitement des pathologies induites par le sport ou pouvant affecter les performances des sportifs. Contrairement à des idées reçues, la médecine du sport n’est pas réservée aux pratiquants. Elle étudie également les spécificités de la pratique sportive selon l’âge et l’état de santé du patient sportif, selon le sport pratiqué, selon le niveau de pratique, l’amateurisme ou la compétition, le matériel utilisé et l’environnement. Cette étude approfondie des aptitudes physiques du corps humain permet ensuite une sélection très fine des profils physiques les plus adaptés à la pratique sportive de compétition, notamment sur le plan cardiaque puisque les meilleurs sportifs d’endurance ont des cœurs à battements très lents. Elle comprend la prévention des accidents chez le sportif, la prise en charge en urgence des traumatismes dus aux activités sportives, la surveillance et l’évaluation médicale des entraînements chez les sportifs, la prise en charge spécifique des sportifs de haut niveau.

Le médecin du sport doit connaître les particularités de l’examen médical du sportif, les indications et la réalisation des différentes épreuves d’aptitude, les pièges rencontrés lors de la délivrance de certificats. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Un certificat médical est nécessaire pour la pratique en club de nombreux sports. La santé est à la fois physique et psychique. Certains relèvent de la médecine d’urgence. Elles ont été longtemps ignorées et même supposées plus rares chez les sportifs de performance qu’au sein de la population générale. L’alcoolisme est l’un des problèmes psychologiques les plus fréquents du sportif semi-professionnel ou de haut niveau.

Dans le contexte du sport de haut niveau les méthode de diagnostic, de traitement psychiatrique ou psychothérapique et de suivi du patient doivent être adaptés en raison des calendrier d’entraînements et de coompétitions. De plus la prescription de certains médicaments peut interférer avec les performances d’une part et avec les contrôles antidopage ou contrevenir à la règlementation antidopage d’autre part. Analyse et interprétation du questionnaire de la Société française de médecine du sport pour la détection de signes précoces de surentraînement: étude multicentrique 1. Le coût hospitalier des accidents de football et de rugby au CHR de Bordeaux.

Le gouvernement du dopage en France. Entre pouvoirs publics, acteurs sportifs, et médecins. La production de la loi de 1999 comme illustration. Thèse de doctorat non publiée, Université de Rouen, Rouen. Pr Pierre Rochcongar  Diplôme d’études spécialisées complémentaire en Médecine du sport  sur le site de la Société française de médecine de l’exercice et du sport, le 8 juillet 2004, actualisé le 27 décembre 2005 et en août 2012. Entre sport et médecine : de la formation à la pratique médicale. Analyse des données d’un questionnaire sportif et de cadre de vie et du suivi physiologique de 22 gymnastes de haut niveau âgés de 8 à 17 ans.

This entry was posted in Religions et Spiritualités. Bookmark the permalink.