Celle qui chevauchait un dragon PDF

Statue d’un qilin de style Qing devant le Palais celle qui chevauchait un dragon PDF’été. Le qilin, qílín, kilin, kirin ou kỳ lân est un animal composite fabuleux issu de la mythologie chinoise possédant plusieurs apparences.


Aria est une jeune elfe pas comme les autres dont les oreilles n’ont pas poussé à l’adolescence et pour garder le secret de ses origines humaines ses parents l’enferment dans sa chambre. Une fois adulte elle s’échappe et décide de partir à la recherche d’un nouveau foyer. C’est ainsi qu’elle croisera un monde en guerre contre les dragons qui envahissent le ciel et ravagent l’un après l’autre les royaumes des hommes. Elle découvrira pour la première fois le sens du mot amour et jouera un rôle crucial dans la guerre qui révélera son terrible destin.
(PS de l’auteur : Suite aux remarques, des corrections à l’orthographe ont été apportées le 22-05-2015.)

En mandarin, on le nomme 麒麟 qílín, en japonais kirin, et en vietnamien kỳ lân. La licorne jaune, alias qilin, symbolise le 5e élément : la Terre. Dans le Mencius, il domine les animaux qui marchent alors que le phénix règne sur ceux qui volent. Si les quatre animaux représentent les 4 orients, la corne de la licorne jaune représente les deux dimensions complémentaires – haut et bas – c’est-à-dire l’axe Ciel-Terre. Ce qui donne le chiffre 6.

Terre, associé aux organes Rate-pancréas et aux entrailles Estomac. L’apparition d’un qilin est gage de bon gouvernement et motif de réjouissances. Croyant que c’était un animal de mauvais augure, il le donna à l’inspecteur des forêts. Il comprit alors que le roi Ai n’en avait plus pour longtemps et déclara :  Mon travail est fini. Wen de Zhou et vanter leurs talents. Un jeune garçon ou un jeune homme tenant parfois un lotus entre ses mains, vêtu en aristocrate, y est monté sur un qilin, accompagné de la déesse donneuse d’enfants.

Dans le sud de la Chine, des  danses de licorne  avaient lieu pendant la période du Nouvel An. Les femmes désireuses d’avoir un fils devaient toucher la frange représentant sa barbichette. La girafe ramenée par Zheng He en 1414 fut qualifiée de qilin. Peinture de Shen Du, artiste de la cour des Ming. D’autres lui prêtent un pelage tacheté et un ventre jaune, cette description est peut-être influencée par l’aspect de la girafe ramenée d’Afrique en 1414 par Zheng He et accueillie par l’empereur comme un qilin, témoignage de son bon gouvernement.

Il ne traverse que les bons endroits et couche en terrain plat. Taisui, dieu astral de Jupiter qui gouverne le destin de l’année, et qu’il peut vivre deux mille ans. Selon certains, le cri du mâle présage l’apparition d’un sage, celui de la femelle le retour à la paix. Le cri d’été est favorable à la croissance des enfants, celui d’automne restitue les forces. Malgré son tempérament pacifique, le qilin peut, pour lutter contre le mal, cracher des flammes et rugir d’une voix de tonnerre. Les sculptures de qilin les montrent avec le corps couvert d’écailles avec ou sans fourrure sur certaines parties du corps, des sabots et une queue de bœuf et, contrairement aux descriptions des textes, plus souvent une paire de cornes ou de bois plutôt qu’une corne unique comme celle des licornes occidentales telles que nous les connaissons. Dans la série Super Sentai, Gosei Sentai Dairanger, le Kirin est l’animal totem du Ranger Jaune qui se nomme Kirin Ranger.

This entry was posted in Religions et Spiritualités. Bookmark the permalink.