Catalogue des Manuscrits – Livres Imprimes Reliures. Exposition du Livre Italien, Mai-Juin, 1926 PDF

10, place du Panthéon, dans le 5e arrondissement de Paris. Feuillet catalogue des Manuscrits – Livres Imprimes Reliures. Exposition du Livre Italien, Mai-Juin, 1926 PDF du Manuscrit 143 : Pontifical de Guillaume Durand, 1357. Clovis est à l’origine de l’abbaye Sainte-Geneviève de Paris.


Inhumée dans la crypte en 502, sainte Geneviève a donné son nom à la basilique, à l’abbaye et à la bibliothèque. En 831, apparaît la première mention objective de livres sous forme du legs de trois ouvrages à l’abbaye par Angésise, abbé de Fontenelle. Une cellule fait probablement office de scriptorium, sans que l’on puisse vraiment parler d’atelier. Le développement culturel propre à l’époque carolingienne est freiné par les invasions vikings. Suger : la communauté adopte la règle de saint Augustin qui insiste sur la nécessité d’entretenir une bibliothèque ainsi qu’un atelier de copistes.

La guerre de Cent Ans, puis les guerres de religion provoquent un coup d’arrêt dans l’enrichissement de la bibliothèque. Abbés et bibliothécaires s’engagent en politique. De très précieux manuscrits sont vendus. 1687, la bibliothèque compte 20 000 volumes, dont 400 manuscrits, et plusieurs milliers d’estampes. Cependant, elle est à l’étroit dans des locaux vétustes, au dernier étage de l’ancienne abbaye devenue lycée. Ce premier édifice spécifiquement destiné à l’accueil d’une bibliothèque, innovant par son architecture, est inauguré le 4 février 1851. Traitée comme une bibliothèque d’envergure nationale depuis 1830, la bibliothèque Sainte-Geneviève a gardé son caractère pluridisciplinaire et ses collections patrimoniales.

This entry was posted in Religions et Spiritualités. Bookmark the permalink.