Bretagne du soleil et du vent PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Marais salants de la baie de Bretagne du soleil et du vent PDF Francisco.


Il s’agit le plus souvent d’un dispositif de barrages, de vannes, de canaux et de différents bassins de rétention menant finalement à des bassins de faible profondeurs appelés carreaux, dans lesquels est récolté le sel, obtenu par l’évaporation de l’eau de mer, sous l’action combinée du soleil et du vent. Ils constituent une exploitation de type agricole, dont l’activité se nomme saliculture, ou sous sa forme ancienne, la saunerie. Sous l’Ancien Régime, les paludiers étaient ceux qui récoltaient le sel, le terme de saunier désignant ceux qui le transportent pour le vendre. Hormis quelques exceptions dans des lacs salés, les salines sont littorales et fonctionnent avec de l’eau de mer. Dans les vasières, profondes de plusieurs dizaines de centimètres, les matières en suspension se déposent par décantation, formant une couche de plusieurs centimètres par an, nettoyée durant l’hiver.

On y retrouve parfois des rats ou des souris. L’eau de mer contient en moyenne 35 g de sel par litre. Les fares sont des pièces d’eau rectangulaires et permettent une augmentation importante du degré de salinité de l’eau. Dans les cristallisoirs, le sel est récolté sous forme de relativement gros cristaux précipitant au fond de la mince couche d’eau saturée. Bretagne, la récolte se fait de juin à septembre, donnant un sel gris et humide. Vue aérienne des marais salants de Guérande.

Marais salants sur l’île de Ré. Récolte du sel dans le Salar de Uyuni, en Bolivie. Les salins du midi – Camargue. La couleur des marais salants varie selon la salinité et dépend des micro-organismes présents dans l’eau. Elle peut aller du vert pâle au rouge intense.

This entry was posted in Romans et littérature. Bookmark the permalink.