Bécasses, bécassines et petits échassiers PDF

On compte environ 216 espèces de limicoles, dont la plupart fréquentent des marécages, les zones humides de l’intérieur des terres et des rivages marins. Beaucoup d’espèces qui nichent dans les régions arctiques et tempérées sont des migrateurs bécasses, bécassines et petits échassiers PDF long cours, mais les oiseaux tropicaux sont souvent sédentaires, ou se déplacent seulement en fonction de la pluviosité.


Quelques espèces qui nichent dans la zone arctique, comme le bécasseau minute, sont parmi les migrateurs qui franchissent les plus longues distances, pour aller hiverner dans l’hémisphère sud. Limicole vient du latin limus,  limon ,  boue . En effet, la majorité des espèces consomment des petits invertébrés vivant dans la vase ou l’humus. Des longueurs de bec différentes permettent à différentes espèces de se nourrir dans le même milieu, notamment sur les plages, sans qu’il y ait compétition entre elles, leurs proies étant enfouies dans le sol à des profondeurs variables. Quelques espèces de grande taille, particulièrement celles adaptées aux milieux arides, prennent des proies plus grandes comme des insectes ou des petits reptiles. Les glaréoles capturent des insectes en vol, à la manière des hirondelles. Le réseau national des limicoles côtiers a été créé par Réserves Naturelles de France en 2002 pour surveiller ces espèces.

This entry was posted in Etudes supérieures. Bookmark the permalink.