Arletty, de Frédérick Lemaître aux Enfants du paradis PDF

Pierre Brasseur, Arletty et Jean-Louis Barrault dans un mime du film. Les Enfants du paradis est un film français réalisé par Marcel Carné d’après un scénario de Jacques Prévert, sorti en 1945. Chef-d’œuvre du réalisme poétique, c’est une des rares superproductions françaises entreprises sous l’Arletty, de Frédérick Lemaître aux Enfants du paradis PDF et le film bénéficie notamment de la présence d’Arletty.


Ce texte à deux voix auquel l’auteur est attentif et qu’il alimente, nous fait traverser la vie et la carrière d’Arletty qui illumina le XXe siècle du
spectacle en France. Nous écoutons donc avec ferveur et amusement ces  » Mémoires d’outre-tombe « . Bien qu’ils soient apocryphes dans
l’esprit, ces propos  » arrangés  » se réfèrent à un long entretien enregistré sur cassette en 1985. Les Mémoires de Frédérick Lemaître,
habilement reconstituées par Michel Souvais, véritable amoureux du théâtre, retournent aux sources des Enfants du paradis : le XIXe siècle des actrices et des acteurs, des auteurs et des boulevardiers qui inspirèrent Jacques Prévert, Jean-Louis Barrault et Marcel Carné, Mademoiselle George, Marie Dorval, le mime
Debureau, l’assassin Lacenaire… Frédérick Lemaître, créateur de L’auberge des Adrets, de Ruy Blas, de Robert Macaire, ami de Victor
Hugo, Balzac et Alexandre Dumas nous dévoile sa vie, sa carrière et sa légende. Deux cents ans de petite et de grande histoire du spectacle…

Dans la foule présente sur le boulevard du Crime, le mime Baptiste Deburau, par son témoignage muet, sauve Garance d’une injuste accusation de vol. Celle-ci, femme libre et audacieuse, intimide Baptiste qui n’ose pas lui déclarer son amour. Deuxième époque : Quelques années plus tard, Baptiste est marié à Nathalie avec qui il a eu un petit garçon. Il rencontre un grand succès sur les boulevards où il a fait de la pantomime un art reconnu et populaire. Frédérick a accédé lui aussi à la célébrité, et rêve de pouvoir interpréter Othello de Shakespeare. Le précédent film du duo Carné-Prévert, Les Visiteurs du soir sorti en 1942, est un succès critique et commercial, si bien que le producteur André Paulvé donne carte blanche au tandem pour un prochain film avec un budget quasi-illimité.

Compte tenu de la période historique, Les Enfants du paradis est exceptionnel. Jacques Prévert, Marcel Carné et Jean-Louis Barrault ont pris l’habitude de se retrouver entre l’été 1942 et janvier 1943 en zone libre à Nice où germe l’idée du scénario d’après une anecdote de Barrault. En février 1943, Prévert et Carné sortent de chez leur producteur qui vient de le leur refuser un scénario. Il est interrompu le 9 septembre 1943.

Le tournage est également brièvement interrompu par les événements de la Libération. Le réalisateur fait tout son possible pour ralentir la production et amener sa sortie au moment de la Libération. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Symbole de l’excellence française et de la reconstruction nationale, il connaît un grand succès à l’étranger.

This entry was posted in Beaux livres. Bookmark the permalink.